Un immeuble ravagé par le feu

— 

Les caves se consumaient encore hier midi, sous la surveillance d'une vingtaine de pompiers. Les flammes ont détruit un bâtiment de trois étages, situé sur le boulevard d'Arcole samedi soir, sans faire de victimes. Une soixantaine de soldats du feu et quinze véhicules, dont deux dotés d'une grande échelle, ont lutté pendant près de 20 heures contre le feu, notamment en inondant l'édifice depuis le toit.

Alertés vers 17 h samedi, ils ont fait évacuer la bâtisse et trois autres immeubles voisins à cause d'importantes fumées toxiques. L'incendie, parti d'une cave où se trouvait « une quantité importante de papier », selon le service départemental d'incendie et de secours, s'est propagé à tout l'immeuble par la cage d'escalier. Les experts devraient pouvoir accéder au sous-sol aujourd'hui pour déterminer les causes du sinistre. Selon les premiers éléments de l'enquête, un jet de mégots dans un soupirail en serait probablement à l'origine. ■