Les idées fusent pour relancer la Bourse

— 

Ses statuts fraîchement déposés, la nouvelle association Bourse-Jacobins entend insuffler une identité et une visibilité à ce quartier pour en faire LE coin branché de la Ville rose. Avec l'ambition de représenter 200 commerçants et artisans sur un périmètre allant de la place de la Bourse à la rue Gambetta, la jeune association veut notamment permettre une organisation plus cohérente du quartier, au niveau des animations ou des illuminations de Noël par exemple.

« Depuis deux ans, on assiste à une véritable renaissance. Mais certains Toulousains le voient encore comme un quartier de grossistes, mal famé et mal éclairé. Il faut donc le rendre plus propre et plus attrayant », explique Jean-Louis Tartarat, un commerçant de la rue Cujas. « Une maman avec une poussette ne peut pas circuler sur le trottoir. Pour attirer les gens dans le centre, il faut faire des efforts, en optant par exemple pour la semi-piétonisation », ajoute-t-il. Du côté de la mairie, on se dit « ravi » de cette initiative qui va faciliter la concer­tation entre élus et commerçants. « C'est un quartier plein de potentiel, historique et touristique », estime Isabelle Hardy, adjointe au commerce et à l'artisanat. « L'arrivée, début janvier, d'une enseigne comme "American Apparel" sur la place de la Bourse prouve son attractivité », analyse l'adjointe. Le quartier est d'ailleurs concerné par la future requalification urbaine du centre. Les questions comme la limitation de la circulation de transit, l'instauration de zone à 30 km/h, voire des zones où la vitesse sera limitée à 10 km/h vont être étudiées. ■ Aline Royer