Toulouse : Le célèbre collectif d’artistes Mix’Art Myrys frappé de fermeture administrative

CULTURE L’immense hangar n’a pas passé l’étape d’une visite de sécurité inopinée. La mairie de Toulouse vient de prononcer la fermeture administrative des locaux du célèbre collectif d’artistes Mix’Art Myrys

Hélène Ménal

— 

Dans l'immense hangar de Mix'Art Myrys. Illustration.
Dans l'immense hangar de Mix'Art Myrys. Illustration. — Frederic Scheiber/20 Minutes
  • Après une visite de sécurité pas concluante de son grand hangar, le collectif d’artistes Mix’Art Myrys est frappé de fermeture administrative.
  • La mairie juge le bâtiment trop dangereux, pour ses occupants comme pour les spectateurs.
  • Ce symbole de la culture alternative à Toulouse accueille une soixantaine d’artistes et une dizaine d’associations.

L’histoire bégaye pour Mix'Art Myrys. La mairie de Toulouse a décidé ce mercredi de la fermeture administrative de son immense hangar de la rue Ferdinand-Lassale. Le célèbre collectif d’artistes autogéré, né dans l’illégalité en 1995 à Toulouse, longtemps squatteur, est pourtant depuis longtemps rentré dans le rang, devenant un acteur presque institutionnel du paysage culturel toulousain. Depuis 2005, il « habite » tout à fait légalement le hangar des Minimes, avec la bénédiction de Toulouse Métropole.

Jusqu’au 14 janvier Mix’art n’avait comme gros souci que l’arrêt total de la vie culturelle dicté par la crise sanitaire. Mais une nouvelle tuile lui est tombée dessus le 14 janvier : une visite inopinée de la commission sécurité de la Ville qui a rendu un avis défavorable. « Les membres de la commission ont estimé que cet établissement était dangereux tant au quotidien pour les membres du collectif installés dans les locaux, que pour le public accueilli lors des spectacles », explique le Capitole ce mercredi soir dans un communiqué.

Soutiens verbalisés par la police

L’engagement pris en 2019 par Toulouse Métropole de contribuer à la remise en conformité du hangar est-il toujours d’actualité ? Ou, comme le redoute le collectif, 26 ans de « culture alternative » vont-ils être « balayés », laissant une soixantaine d’artistes et 10 associations sur le carreau ? « Un dialogue va probablement s’ouvrir », glisse-t-on du côté de Toulouse Métropole.

Le rassemblement de soutien a Mix'Art Myrys n'a pas pu se tenir le 20 janvier 2021.
Le rassemblement de soutien a Mix'Art Myrys n'a pas pu se tenir le 20 janvier 2021. - H. Menal - 20 Minutes

Quant au rassemblement de soutien prévu ce mercredi en milieu de journée, justement devant le siège de la collectivité, il a tourné court. Comme il n’avait pas été déclaré en préfecture, des policiers l’ont dispersé. Prenant l’identité de certains participants, ceux qui se trouvaient dans des groupes excédant les six personnes, les représentants des forces de l’ordre les ont prévenus qu’ils recevraient un PV à 135 euros pour regroupement illicite.

Mix'art cuisine les animaux sans se mélanger les pinceaux