Toulouse : Un homme menace de mort son conseiller Pôle emploi, un arsenal retrouvé chez lui

FAITS DIVERS L’ex-militaire de 55 ans a été interpellé chez lui lundi, avec l’appui du Raid. Il doit être jugé ce jeudi

H.M.

— 

Une agence
Une agence — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Par précaution, les enquêteurs de la Sûreté départementale de Toulouse avaient demandé l’appui du Raid et d’une brigade canine. Lundi, un ex-militaire de 55 ans a été interpellé chez lui à Toulouse, finalement dans le calme, indique une source policière à 20 Minutes, confirmant une information de La Dépêche du Midi.

Cette intervention faisait suite à un courriel contenant des menaces de mort envoyé le 8 janvier par cet habitant d’Empalot à son agence Pôle emploi, sur fond de désaccord avec son conseiller sur un problème d’indemnisation. Prévenus, les policiers ont rapidement établi que l’homme était un adepte du tir sportif qui n’avait pas pu renouveler ses permis de détention d’arme. D’où l’intervention.

Armes de poing, fusil et munitions

Lors de la perquisition dans son appartement, pas moins de trois armes de poing ont été retrouvées – notamment un 357 Magnum et un Smith & Wesson 9 mm –, ainsi qu’un fusil, de nombreuses munitions et un détonateur de grenade. Placé en garde à vue, l’ex-militaire a reconnu avoir écrit sous le coup de la colère mais il a nié toute intention de passer à l’acte.

Déféré au parquet mercredi, il a passé la nuit en cellule en attendant d’être jugé ce jeudi en comparution immédiate, pour ses menaces et la détention illégale de son arsenal.