Coronavirus à Toulouse : Malgré le couvre-feu, la sandwicherie était en mode « open bar »

FREE STYLE Un petit fast-food de Bagatelle, à Toulouse, a été « vidé » par la police lundi soir bien après le couvre-feu

H.M.

— 

Illustration d'une barquette de frites.
Illustration d'une barquette de frites. — 27535/ISOPIX/SIPA

A 22h45 passée, le petit attroupement, déjà repéré à plusieurs reprises devant un tout petit fast-food du quartier Bagatelle, à Toulouse, a forcément attiré l’attention des policiers ce lundi soir. D’autant que l’établissement avait déjà été sanctionné récemment pour violation du couvre-feu​.

En plus des clients qui attendaient leurs commandes illicites dehors, la sandwicherie avait aussi ouvert sa « salle » sans y imposer le moindre geste barrière.

De source policière, entre les automobilistes sans dérogation pour se promener après 20 heures et les clients sans masque, une « petite dizaine » de procès-verbaux à 135 euros a été dressée en l’espace d’une heure.