Ne nous promenons pas dans les bois tant que danger il y a

— 

Fermés tout le week-end, les parcs toulousains ne devraient pas rouvrir leurs portes ce matin pour raisons de sécurité. Le service des espaces verts doit en effet préalablement sonder l'ensemble des arbres pour déterminer s'il y a des risques de chute. C'est aussi dans cette optique que le préfet a pris hier un arrêté interdisant l'accès aux forêts et aux routes forestières dans tout le département jusqu'au 9 février.

Une mesure valable en particulier pour les bois de Buzet et de Bouconne, très fréquentés par les promeneurs. Les curieux étaient d'ailleurs nombreux hier à s'y presser pour constater les dégâts. Malgré l'interdiction préfectorale, les deux agents de l'Office national des forêts de faction sur le parking principal de Bouconne ont « passé la matinée à déconseiller les promenades ».

La partie sud du bois a été particulièrement endommagée par les chutes de chênes et de pins. Le parking de Pujaudran était hier inaccessible à cause d'une vingtaine d'arbres tombés sur la chaussée. Juna et Julia, un couple de Colomiers venu se promener, étaient déçus de ne pas pouvoir y accéder même s'ils disent comprendre « que le site soit interdit par mesure de sécurité ». ■ J. R. et B. C.