Toulouse : Qui se cache derrière le mystérieux monolithe installé sur les hauts de la Ville rose ?

ART'HAPPENING Installée mercredi en fin de journée dans un but bien précis, il a été volé au cours de la nuit…

B.C.

— 

Un monolithe a été installé le 9 décembre au soir par les organisateurs du Bricks Festival, avant d'être volé dans la nuit.
Un monolithe a été installé le 9 décembre au soir par les organisateurs du Bricks Festival, avant d'être volé dans la nuit. — Bricks Festival

Les inscriptions gravées sur le monolithe devaient donner des informations sur les auteurs de cette installation éphémère. Trop éphémère. Car ce bloc de métal mis en place mercredi vers 17 h sur la colline de Pech-David, sur les hauteurs de Toulouse, ne sera pas resté 24 heures en place. Ce jeudi matin, il ne restait que son socle en fer.

Mais le happening a tout de même rencontré un certain écho. Et c’était bien la volonté de ceux qui l’ont réalisé, inspiré par le buzz né de la découverte au mois de novembre d’un monolithe de métal dans le désert rougeoyant de l’Utah, et de bien d’autres depuis.

Comme aux Etats-Unis, à Toulouse, ce sont des acteurs du monde culturel qui en ont eu l’idée. « On s’est dit qu’on allait en faire un, notamment pour annoncer les dates du festival qui figuraient sur le monolithe, ainsi que les coordonnées de là où il a lieu. Au-delà de la mise en lumière de notre événement, c’était aussi un moyen de mettre en lumière l’industrie de la culture, en berne aujourd’hui », déplore Hugo Sautarel, l’un des organisateurs du Bricks Festival.

Le monolithe avait disparu ce jeudi matin, seul vestige de son passage à Pech-David, un socle.
Le monolithe avait disparu ce jeudi matin, seul vestige de son passage à Pech-David, un socle. - B. Colin / 20 Minutes

Ce dernier, dédié à la musique électronique, se tiendra à la Mounède, les 12 et 13 juin, des dates et coordonnées GPS qui étaient donc données, en forme de jeu de piste. Désormais visibles uniquement par ceux qui ont fauché le fameux monolithe, que ses propriétaires aimeraient bien retrouver.