Haute-Garonne : Un site et une appli pour vendre les produits de la ferme en direct

CONSOMMATION Le Conseil départemental vient de lancer un site et bientôt une appli recensant les producteurs de vente directe

Julie Rimbert

— 

Une vente directe de maraîchers (Illustration).
Une vente directe de maraîchers (Illustration). — Maxime Le Pihif/SIPA
  • Pour aider les agriculteurs et répondre à l'engouement des consommateurs aux circuits courts, le Conseil départemental vient de lancer le site DirectFermiers 31, recensant près de 300 producteurs en Haute-Garonne.
  • L'utilisateur peut géolocaliser les agriculteurs, selon leurs productions, leurs modes de vente, leur label...
  • L'application sera disponible le 21 décembre.

C’est un projet lancé avant la crise sanitaire mais qui trouve aujourd’hui encore plus de sens à l’heure où les Français plaident pour l’alimentation locale. Le Conseil départemental de Haute-Garonne vient de lancer le site DirectFermiers31, l’annuaire des producteurs en vente directe du département.

En partenariat avec la Chambre d’agriculture de Haute-Garonne, l’association Erables et le réseau Bienvenue à la ferme, le département a déjà référencé près de 300 producteurs, sur 75 points de vente. En quelques clics sur le site, l’utilisateur peut ainsi trouver directement les producteurs et leurs points de vente.

Recensement et géolocalisation des producteurs

« L’idée, c’est que chacun puisse trouver facilement un producteur près de chez soi et recréer du lien avec les fermiers, explique Jean-Michel Fabre, vice-président en charge du développement durable au sein de la collectivité. Grâce à notre réseau de 28 conseillers agro-environnement qui accompagne nos agriculteurs, nous avons pu recenser tous ceux qui vendent sans intermédiaire : à la ferme, sur les marchés, dans les Amaps ou dans les magasins fermiers ».

L’internaute a accès à une carte de géolocalisation pour localiser les producteurs et/ou leurs points de vente mais peut aussi faire sa recherche par produits, par commune, par certification, par type de lieu de vente ou de mode de distribution. Un Chatbot, c’est-à-dire un agent conversationnel, est aussi disponible pour permettre de répondre aux questions des utilisateurs en temps réel.

Engouement pour les circuits courts

Pour Christophe Etienne, apiculteur à Bessières qui a accepté d’être inscrit sur ce nouveau site de circuit court, « c’est une belle initiative qui permet de mettre en avant sa production auprès de nouveaux clients » qu’il n’aurait peut-être pas touchés par le biais de son site Internet. « C’est un outil moderne qui ne peut qu’être qu’un bonus pour avoir d’autres vecteurs de commercialisation en vente directe », assure cet apiculteur installé depuis 1998. Dès le 21 décembre, l’application mobile DirectFermiers31 sera également disponible sur iOS et Androïd.

Un engouement pour les circuits courts accéléré par la crise sanitaire qui a attiré de nouveaux consommateurs. Au printemps, le Conseil régional d’Occitanie a lancé la plateforme « Tous Occitariens » pour soutenir les agriculteurs et favoriser la livraison à domicile de produits frais et locaux. Un dispositif qui a convaincu près de 4.000 producteurs de toute l’Occitanie, aujourd’hui inscrits sur la plateforme, et des milliers de consommateurs.

Du côté du Drive Fermier Toulousain, les commandes ont explosé, jusqu’à 200 par semaine, pendant le premier confinement. Si les clients ont diminué au déconfinement, le drive a quand même gagné des clients fidèles. « Aujourd’hui, nous sommes à environ 70 commandes par semaine alors que c’était plutôt 30 à 40 avant la crise sanitaire, confie Elsa Ducousso, l’animatrice de ce drive fermer créé par la chambre d’Agriculture de Haute-Garonne. Nous misons sur les fêtes et l’intégration de nouveaux produits locaux, comme l’Armagnac, pour toucher de nouveaux consommateurs ».