Confinement à Toulouse : Ne vous précipitez pas, la jauge des grandes surfaces sera « contrôlée de près »

AVERTISSEMENT Avant le possible grand rush dans les galeries marchandes ce samedi, jour d’allégement du confinement, le préfet Etienne Guyot prévient que les grandes surfaces feront l’objet d’une surveillance particulière

Hélène Ménal

— 

A Toulouse, le jour du déconfinement, le 11 mai. Illustration.
A Toulouse, le jour du déconfinement, le 11 mai. Illustration. — F. Scheiber - Sipa
  • Même si les indicateurs sont en baisse, la circulation du virus en Haute-Garonne reste très au-dessus des seuils d’alerte.
  • Le préfet appelle à la prudence pour ce week-end et prévient que les jauges seront très contrôlées en particulier dans les grandes surfaces.
  • Il conseille d’ailleurs de privilégier les commerces de proximité.

Vous trépignez ? Vous êtes en manque de lèche-vitrines et vous prévoyez de vous précipiter dans la galerie marchande la plus proche dès ce samedi pour fêter l’allégement du confinement ? Armez-vous de patiente alors parce qu’il y a des chances que vous fassiez la queue dehors.

« La préoccupation de santé reste absolument déterminante et les déplacements restent dérogatoires », martèle le préfet Etienne Guyot. Il rappelle que le nouveau protocole sanitaire prévoit une surface de 8 m2 par client et que, dans les grandes surfaces en particulier, le comptage doit être opéré à l’entrée. « C’est un message que j’envoie très clairement, ce sera contrôlé de très près », prévient le représentant de l’Etat. Il prévoit d’ailleurs, sans le détailler, un dispositif policier « important ».

Encore près de 80 cas pour 100.000 habitants

Etienne Guyot invite aussi les habitants « à privilégier les commerces de proximité ». « Car, dit-il, cela évitera des déplacements et ils en ont besoin ». Par ailleurs, mieux vaut étaler puisque l’ouverture dominicale et tardive jusqu’à 21h est possible dans tous les magasins qui le souhaitent.

L’idée pour les autorités est de bien maîtriser cette première respiration dans le confinement qui conditionnera la date des autres étapes prévues. Car si les courbes de la circulation du virus se sont largement inversées et « si le pic épidémique est derrière nous, (…) nous restons très, très au-dessus de seuils d’alerte », souligne Jean-Jacques Morfoisse, le directeur adjoint de l’Agence régionale de santé (ARS). En Haute-Garonne, le taux d’incidence est désormais de 77,9 cas pour 100.000 habitants (pour un seuil d’alerte à 50), de 64,5 cas pour les plus 60 ans, et le taux de positivité des tests est redescendu sous la barre des 10 %.77 patients Covid-19 sont toujours en réanimation, même si la vague hospitalière reflue.