Confinement à Toulouse : Des festivités de Noël maintenues malgré tout, mais en mode restreint

NOËL A défaut de marché de Noël, les Toulousains pourront profiter d’une évocation des fêtes sur la place du Capitole à partir du 1er décembre, à voir lors de leur sortie quotidienne

Béatrice Colin
— 
La place Esquirol, à Toulouse, et ses illuminations de Noël.
La place Esquirol, à Toulouse, et ses illuminations de Noël. — P. Nin - Ville de Toulouse

Le coronavirus a eu raison du marché de Noël, qui devait se tenir à partir de ce vendredi soir sur la place du Capitole. Mais les Toulousains auront quand même droit à une petite part de féerie pour chasser la morosité ambiante.

« L’évocation de Noël ne pouvait pas être absente, on ne pouvait pas ne rien faire. On ne pouvait pas maintenir le marché pour des questions de jauge, c’était inconcevable. Nous avons donc décidé de déplacer le village du Père Noël du square de Gaulle sur le Capitole, ce sera un décor urbain libre d’accès », indique Jonnhy Dunal, conseiller municipal délégué aux festivités.

Mis en scène sous des bulles géantes, les lutins et rennes seront visibles sur un espace de 2.500 m² sur le Capitole où un sapin de 6 mètres de haut sera installé. Les Toulousains pourront y accéder à partir du 1er décembre et jusqu’au 27 décembre. C’est aussi mardi prochain que le coup d’envoi sera donné pour les illuminations.

Mais cette fois-ci, pas de vin chaud au programme, ni d’animations. Ils pourront par contre compléter leur déambulation entre le 18 au 31 décembre par un détour sur les quais de la Garonne : un maping-laser sur l’Hôtel-Dieu y aura lieu tous les soirs de 18 h à 21 h.

Et toujours se rendre au pied de l’armature géante composée de 385 petits sapins naturels sur les ramblas, ou faire un tour sur le manège en forme de sapin près du square de Gaulle. Le petit train de Noël fonctionnera aussi sur la place du Capitole et une calèche du Père Noël emmènera se balader les petits Toulousains dans les quartiers de Toulouse, dans le strict respect des mesures sanitaires. Il sera aussi possible d’accrocher un petit mot sur l’arbre à vœux, où la fin de coronavirus tiendra certainement le haut du pavé.