Toulouse : Sa culture de cannabis envahissait son deux-pièces, l’odeur l’a trahi

FAITS DIVERS C’est l’odeur qui a conduit les policiers dans un petit appartement qui abritait une grande culture de cannabis

Hélène Ménal

— 

De l'herbe de cannabis. Illustration.
De l'herbe de cannabis. Illustration. — Levine - Sipa

Une découverte fortuite qui doit tout au flair des policiers, au sens propre. Vendredi dernier en fin de matinée, des policiers de Toulouse, dont ceux de la brigade anticriminalité, intervenaient dans un immeuble de Bagatelle quand une forte odeur de cannabis a attiré leur attention sur un appartement, muni qui plus est d’un compromettant extracteur d’air. Bingo. Quand ils ont frappé à la porte suspecte, le quinquagénaire qui a ouvert n’a pu que confirmer qu’il « cultivait ». Et pas qu’un peu. Dans le salon de son deux-pièces, les enquêteurs ont retrouvé pas moins d’une trentaine de pieds de cannabis​, 17,5 kg au total, avec tout le matériel, les lampes notamment, qui vont avec.

Un complice identifié et jugé

Le dossier a tout de même intrigué les policiers car le locataire était totalement inconnu de leurs services. Soupçonnant une complicité, ils sont remontés jusqu’à un homme de 31 ans, lui très connu, qui s’occupait probablement d’écouler la marchandise.

De source policière, les deux hommes ont été déférés ce lundi et ont fait le choix d’une procédure de « plaider-coupable ». Ils ont tous les deux été condamnés à dix mois de prison, dont quatre avec sursis. Mais ils ont été laissés libres à l’issue de la procédure.