Haute-Garonne : Après la rupture d'une canalisation, près de 40.000 habitants au régime sec

EAU Après la rupture d'une canalisation alimentant plusieurs communes du Sicoval lundi, la communauté d'agglomération a demandé aux habitants de réduire leur consommation d'eau

B.C.

— 

Un robinet d'eau (Illustration)
Un robinet d'eau (Illustration) — A. Gelebart / 20 Minutes

Lundi, des travaux sur la commune de Toulouse ont causé la rupture d’une énorme canalisation d'eau qui alimente en eau le territoire du Sicoval, la communauté d’agglomération du sud-est toulousain.

En attendant la réparation complexe, les châteaux d’eau du territoire ont pris le relais temporairement. Mais ils pourraient se retrouver en rupture si les quelque 40.000 habitants des communes desservis ne sont pas économes et tirent tous de l’eau en même temps.

Afin d’éviter une rupture totale de l’alimentation en eau, dès lundi soir, le Sicoval a demandé aux habitants et aux entreprises des communes de Ramonville Saint-Agne, Auzeville-Tolosane, Pompertuzat, Castanet-Tolosan, Péchabou et Labège de limiter leur consommation au strict minimum.

Des techniciens sont intervenus dans la nuit pour une réparation provisoire et doivent à nouveau se mobiliser dans la journée.