La passe de Lagardère à Sadran

— 

Lagardère retire ses billes et Olivier Sadran, le président du TFC, se trouve un nouveau terrain de jeu. Alors que le tribunal de commerce doit se prononcer ce matin sur l'avenir de la chaîne locale Télé Toulouse (TLT), les négociations se poursuivent dans le camp des actionnaires. Hier, les membres du conseil d'administration ont entériné le retrait de Lagardère, l'actionnaire historique, qui détient 20 % des parts. Mais ils ont immédiatement accueilli à leur table Olivier Sadran, non seulement président du club de football, mais aussi PDG de la florissante société de catering (restauration dans les avions de ligne) Newrest et propriétaire des eaux minérales d'Alet. Rien n'indique à ce stade qu'Olivier Sadran rachètera toutes les parts de Lagardère. Et si cette arrivée, souhaitée par les autres actionnaires - la mairie, La Dépêche du Midi, la Caisse d'Epargne et Pierre Fabre à travers Sud Communication - change la donne, elle n'empêchera pas le plan social. L'effectif de TLT, qui employait quarante-neuf équivalents temps plein avant le dépôt de bilan du 18 novembre, devrait être ramené à environ vingt-cinq personnes, dont une dizaine de journalistes.

Enfin, hier, Martin Malvy, le président du conseil régional, a confirmé que sa collectivité ne rentrerait pas au capital de la chaîne. Elle augmentera cependant sa manne publicitaire. ■ H. M.