Coronavirus à Toulouse : Les patients sans signe de gravité ne seront plus accueillis aux urgences

EPIDEMIE La hausse de l’activité à cause de l’épidémie de coronavirus à pousser le CHU de Toulouse à ne plus accueillir les patients se présentant d’eux-mêmes pour des petites plaies ou des entorses

B.C.

— 

L'entrée des urgences sur le site du CHU de Purpan, à Toulouse.
L'entrée des urgences sur le site du CHU de Purpan, à Toulouse. — F. Scheiber - Sipa

Alors que les mesures de restriction se multiplient à Toulouse après son passage en zone d’alerte renforcée, l’épidémie de  coronavirus commence à avoir un impact sur les services de santé de la métropole.

Ce vendredi soir, l’Agence régionale de Santé Occitanie a indiqué que les indicateurs devenaient préoccupants, en particulier à Toulouse où le taux d’incidence au cours de la semaine passée est de 330,6 cas positifs pour 100.000 habitants, et plus généralement chez les jeunes de 20 à 30 ans ou ce taux atteint le chiffre de 564,6 cas positifs.

Une forte augmentation qui se ressent sur l’activité des urgences. Ce qui vient de conduire le CHU de Toulouse « à ne plus accueillir les patients se présentant d’eux-mêmes, sans signe de gravité, pour des soins médicaux ou chirurgicaux (plaie, petite traumatologie : entorse…) » sur le site de Purpan.

Lorsque les Toulousains ont besoin de ce genre de soins, le CHU leur recommande désormais de contacter leur médecin traitant ou le 15.