Le ticket du conseil général

— 

« Nous serons présents pour essayer de limiter les dégâts de la crise », a annoncé hier Pierre Izard (PS), le président du conseil général, à l'occasion de sa rentrée politique. Malgré un exercice budgétaire 2009 « périlleux », le département consacrera 30 % de ses ressources à ses propres investissements comme la construction de nouveaux collèges. Il maintiendra aussi sa participation de 32 millions aux projets de développement de Tisséo. Le patron du conseil général n'écarte d'ailleurs pas de siéger à nouveau au sein de l'autorité organisatrice des transports en commun. « Nos avocats en étudient les modalités juridiques et cherchent comment nous pourrions participer à sa direction », a-t-il annoncé. Mais ce retour ne se fera pas sans condition.

« Nous avons servi Toulouse avec le métro, il faut maintenant servir les autres communes de l'agglomération », prévient Pierre Izard. Une exigence de poids, à un moment où le prolongement du métro vers Labège est remis en cause. Le président du conseil général a aussi souligné que ses relations avec la mairie de Toulouse étaient « au beau fixe ». ■