L'actionnaire contre-attaque devant un tribunal parisien

— 

Le dossier Molex revient à la barre, mais à Paris cette fois. Hier, la direction de l'usine a annoncé qu'elle avait saisi le tribunal de grande instance de la capitale. Elle lui demande de « fixer la date de restitution du rapport » du cabinet comptable Syndex. Le comité d'entreprise s'est attaché les services de ce dernier afin qu'il analyse la situation économique du site et dise s'il est viable.

Dans l'attente de ce rapport, le CE refuse de donner son avis sur le projet de fermeture de l'usine. La procédure de plan social est donc bloquée. Molex, qui a remis une centaine de documents à Syndex, estime que le cabinet dispose de tous les éléments pour rendre son rapport. « Avec cette assignation elle veut surtout précipiter les choses. Cette procédure illustre le double langage des dirigeants qui, dans le même temps, répandent partout qu'ils veulent renouer le dialogue social », estime Jean-Marc Denjean, l'avocat du CE. L'audience parisienne est fixée au 15 janvier. ■H. M.