Coronavirus à Toulouse : Les chiffres de l’épidémie flambent, de nouvelles restrictions annoncées vendredi

ACCELERATION Après Bordeaux et Marseille, de nouvelles restrictions seront dévoilées vendredi à Toulouse où les cas positifs augmentent de manière inquiétante

H.M.

— 

Une Toulousaine masquée sur le place du Capitole.
Une Toulousaine masquée sur le place du Capitole. — F. Scheiber - Sipa

Bordeaux, Marseille, Toulouse… même combat. L’accélération des cas de Covid-19 dans les grandes villes n’épargne pas la Ville rose où le préfet s’apprête, à son tour, à annoncer ce vendredi soir « de nouvelles mesures afin d’améliorer la sécurité sanitaire de tous et d’enrayer collectivement la reprise de l’épidémie ».

Etienne Guyot annonce que l’incidence du virus est désormais de 225,7 cas pour 100.000 habitants dans la capitale régionale et de 115 cas pour 100.000 habitants dans la Haute-Garonne. A titre de comparaison, la semaine dernière ce taux s’établissait à 115,9 cas pour Toulouse et à 92 cas pour le département.

Le maire opposé à une fermeture moins tardive des bars

Depuis, dans la ville aux 115.000 étudiants, où le port du masque est obligatoire partout depuis le 21 août, les files d’attente s’allongent dans les drives de dépistage et un cluster a été découvert à l’Insa, une école d’ingénieurs.

Mercredi, Jean-Luc Moudenc (LR), le maire de Toulouse, a estimé qu’une fermeture moins tardive des bars et restaurants « n’aurait pas d’efficacité ». Il considère qu’il « ne s’agit pas d’un problème d’horaires mais de promiscuité ». Alors, quelles nouvelles restrictions vont s’imposer aux Toulousains ? La Foire internationale pourra-t-elle se tenir comme prévu à partir du 26 septembre ? Plus près de nous, qu’en sera-t-il de la jauge du match Stade Toulousain-Ulster dimanche en Coupe d’Europe ou des Journées du patrimoine ce week-end ? Réponse ce vendredi à partir de 17 h.