Sévérité pour un incendiaire du réveillon

— 

Il avait été aperçu par des habitants en train de mettre le feu à une Peugeot 205 durant la nuit de la Saint-Sylvestre. Une jeune homme de 20 ans, dont le casier judiciaire n'était pas vierge, a écopé vendredi d'une peine de six mois d'emprisonnement ferme devant le tribunal correctionnel de Toulouse. Il a été écroué à l'audience. Les juges l'ont condamné sur la foi du témoignage d'un couple d'habitants qui, depuis sa fenêtre, l'avait vu incendier le véhicule sur le parking des Arènes. Le prévenu a nié les faits. Son avocat, Jérôme Canadas, a dénoncé un dossier « mal ficelé », déplorant que le tribunal n'ait pas attendu le résultat des analyses des prélèvements effectués sur le jeune homme. Qualifiant les faits reprochés d'« inadmissibles », le parquet a pour sa part requis un an de prison ferme.

Au total, quarante voitures ont brûlé en Haute-Garonne dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, dont trente-cinq dans l'agglomération toulousaine.