Toulouse : Après une semaine de masque obligatoire, les cyclistes et joggeurs autorisés à ne plus le porter

EPIDEMIE Les associations de cyclistes demandaient depuis une semaine une dérogation, comme à Montpellier et Paris

Béatrice Colin

— 

Un cycliste masqué dans le cadre de la lutte contre le coronavirus à Toulouse sur la place du Capitole.
Un cycliste masqué dans le cadre de la lutte contre le coronavirus à Toulouse sur la place du Capitole. — Fred Scheiber / 20 Minutes

Depuis vendredi dernier, tous les Toulousains de plus de 11 ans ont l'obligation de porter un masque dans la rue dans le cadre des mesures mises en place pour ralentir la circulation du Covid-19.

Une décision qui est loin d’avoir fait l’unanimité. Au-delà des anti-masques, les cyclistes sont montés au créneau pour demander une dérogation lorsqu’ils roulent dans les rues de la Ville rose.

Après une semaine de tractations, et alors que le préfet de l’Hérault avait donné droit à la demande des cyclistes montpelliérains, celui de Haute-Garonne vient de prendre une mesure autorisant les deux-roues et les coureurs à se déplacer sans masque, même si cela reste « fortement recommandé ».

Une dérogation sous certaines conditions indique un communiqué de la préfecture. « Les forces de l’ordre ne verbaliseront donc pas les cyclistes et joggeurs qui ne le porteront pas, à condition que ces personnes ne se trouvent pas en groupe, ne se trouvent pas en contact avec des piétons sur des zones de rencontres et se trouvent sur une voie de circulation adaptée à leur activité (piste cyclable, route, chemin, etc.) ».