Toulouse : Un mort et deux blessés dans une nouvelle fusillade

FAITS DIVERS La fusillade a éclaté lundi soir dans le quartier des Izards, non loin de la station de métro Trois-Cocus

H.M. avec AFP

— 

Un brassard police. (illustration)
Un brassard police. (illustration) — Christophe SIMON / AFP

Un homme de 29 ans a succombé lundi soir à une nouvelle fusillade survenue en pleine rue à Toulouse. La scène a eu lieu peu avant 23 h sur le chemin des Izards, dans le quartier populaire du même nom. Un groupe de jeunes a été pris pour cible par un ou plusieurs tireur(s) à hauteur de la station de métro Trois-Cocus.

Les pompiers ont secouru deux autres jeunes, blessés par balles et hospitalisés en urgence relative. La fusillade a créé un vent de panique parmi les habitants dont certains étaient encore au jardin d'enfants en cette soirée de canicule.

Alors qu’en général à Toulouse ce type de fusillade est à relier à une guerre de territoires sur fond de trafic de drogue, c’est le SRPJ qui a été chargé de l’enquête. Le jeune décédé n'était pas connu des services de police, mais les deux blessés, dont les jours ne sont pas en danger, si.

Mi-juillet déjà, un homme d’une vingtaine d’années avait été tué par balle en pleine nuit, non loin du Stadium.

Les policiers demandent du renfort

Après cette nouvelle affaire, Didier Martinez, le secrétaire régional du syndicat Unité-SGP Police dénonce « des trafics de stups en pleine expansion, des opérations promotionnelles de vente (…) des sommes d’agent brassées colossales, un enjeu financier considérable impliquant des centaines d’individus en quête d’appropriation de leur quartier ». Il demande au ministre de l’Intérieur de classer la circonscription de de Toulouse en « zone difficile » et le « renfort impérieux d’une centaine de policiers ».