Toulouse : Elle cambriole sa propre association et pique le coffre

TENTATION A Toulouse, une trentenaire a reconnu avoir simulé le cambriolage de l’association qui l’employait pour faire main basse sur le coffre

H.M.

— 

Un coffre-fort. Illustration.
Un coffre-fort. Illustration. — Superstock Sipa

Une porte fracturée et un coffre-fort envolé. Le 31 mai dernier, une association du quartier Saint-Cyprien à Toulouse était la cible d’un vol avec effraction. Le cambriolage a été résolu en début de semaine avec l’interpellation d’une salariée de cette structure œuvrant dans le domaine de la formation.

Placée en garde à vue par les policiers, la suspecte de 37 ans a rapidement reconnu être l’auteure de la simulation d’effraction. Elle est en fait rentrée avec ses clés pour faire main basse sur le petit coffre qui contenait 400 euros en liquide.

La voleuse s’est engagée à rembourser son larcin et les dégâts occasionnés. Elle a choisi une procédure de «plaider coupable»​ et devra donc se rendre prochainement au Palais de justice pour se voir signifier sa sanction.