Déconfinement à Toulouse : Circulation, aéroport, marchés... Ce qui va se passer à compter de lundi

J-1 Ce lundi, le déconfinement progressif est mis en œuvre dans la Ville rose. Comment va-t-on circuler dans Toulouse ? Pourra-t-on à nouveau prendre l’avion ? « 20 Minutes » fait le point sur le déconfinement et ses conséquences

Béatrice Colin

— 

Ce lundi 11 mai, 20 parcs et jardins de la ville de Toulouse rouvrent dans le cadre du déconfinement.
Ce lundi 11 mai, 20 parcs et jardins de la ville de Toulouse rouvrent dans le cadre du déconfinement. — B. Colin / 20 Minutes
  • Ce lundi 11 mai, un tiers des écoles rouvrent à Toulouse, ainsi que certains espaces publics.
  • Pour inciter les habitants à ne pas reprendre leur voiture, la ville déploie des pistes cyclables provisoires et réduit la vitesse en centre-ville pour faciliter les déplacements piétons.
  • Le trafic aérien entre Toulouse et Paris reprend progressivement avec deux vols aller-retour quotidiens.

Le déconfinement c’est pour ce lundi. Si certains services vont rouvrir, tout ne va pas recommencer d’un coup partout à Toulouse. Progressivement des espaces publics vont rouvrir, que ce soit les écoles ou certains jardins, mais aussi des commerces, tout comme le transport aérien. A chaque fois avec des mesures de précaution sanitaire inédites, parfois dans des configurations différentes, pour limiter les interactions entre les Toulousains, que ce soit dans les transports en commun ou encore dans les espaces publics. 20 Minutes fait le point sur ce qui change à compter de ce lundi, deux mois après le début du confinement dû à l’épidémie de coronavirus.

68 écoles pour l’instant, toutes les crèches municipales rouvertes

Cette semaine, un tiers des écoles de la Ville rose rouvriront, soit 68 établissements scolaires, et il n’y aura pas de nouvelle vague d’ouverture avant le 25 mai au mieux, en fonction des agents et enseignants disponibles. Les crèches municipales, qu’elles soient familiales ou collectives, doivent de nouveau accueillir les plus jeunes à compter de ce lundi, certaines étaient encore ouvertes pour les enfants de personnel soignant durant les deux mois de confinement.

Pour les parents d’un ou plusieurs enfants accueillis en crèche et ayant moins de 1.000 euros de revenus mensuels, la collectivité a mis en place une aide exceptionnelle pour faire face à leurs dépenses durant les deux mois passées. Des chèques d’urgence alimentaire pour les familles vont être envoyés, pour un montant total de 70 euros pour chacun des 912 enfants concernés.

75 % du trafic assuré par Tisséo

Durant la période de confinement, l’offre de transports de Tisséo avait été réduite à 40 %, avec une fréquentation de seulement 10 %. Ce lundi, le niveau d’offres en matière de transports en commun sera de 75 %, l’ensemble des lignes de bus devant reprendre leur circulation, à l’exception des navettes aéroport et du centre-ville ainsi que les noctambus. « Nous nous attendons à avoir entre 20 et 25 % de fréquentation », indique Jean-Michel Lattes, le président de Tisséo Collectivités qui maintient une fermeture du métro à 22 h.

Pour prendre les transports en commun, il faudra à nouveau valider son billet et, en cas d’affluence, une régulation sera faite aux bornes de validation au métro, ou par une augmentation du nombre de bus. Dans le cadre des mesures sanitaires, le masque sera obligatoire pour les usagers et les mesures de distanciation seront mises en place avec la condamnation d’un siège sur deux. Un marquage au sol a été déployé dans les stations.

Vitesse réduite en centre-ville

Pour que les piétons soient sécurisés, et puissent respecter les mesures de distanciation sociale sans danger à partir du 11 mai, les axes du centre-ville vont passer progressivement à 20 km/h, hormis le quai de Tounis, le boulevard Leclerc, la rue de Metz, celle du Languedoc, les allées de Brienne ou l’allée de Barcelone qui seront maintenues à 30 km/h dans l’attente d’un aménagement.

Cette mesure a été prise pour que « le piéton ait plus de sécurité et plus de temps pour se déplacer. Nous voulons lui donner plus de place et renforcer l’offre alternative à la voiture car nous [anticipons] une crainte des transports en commun et que (…) tout le monde se jette sur sa voiture. C’est de l’urbanisme tactique, il y a des curseurs qu’il faut faire bouger », insiste le maire.

Tout l’octogone, cette zone à l’intérieur des boulevards, est ainsi concernée par cette nouvelle limitation de vitesse. Aux abords des écoles, les places de stationnement seront aussi supprimées pour laisser plus de place aux piétons.

Un stationnement qui redevient payant dès ce lundi, histoire de ne pas favoriser l’usage de la voiture.

Plus de pistes cyclables provisoires

Dans le même esprit, des pistes cyclables éphémères sont apparues ces derniers jours. La première, créée via un aménagement provisoire sur l’avenue Etienne-Billières, va être revue, notamment au niveau de la chaussée qui faisait l’objet de critiques.

D’autres ont vu le jour sur les boulevards de Suisse et Silvio-Trentin, l’avenue Jean-Rieux ou encore la route de Saint-Simon. Mardi et mercredi, des lignes jaunes apparaîtront aussi sur l’avenue Servanty à Blaganc. La semaine suivante, ce sera sur l’avenue Paul-Séjourné et l’avenue de Grande-Bretagne. Une dizaine d’aménagements cyclables sont en cours d’étude, notamment sur l’avenue d’Atlanta et deux sur la commune de Colomiers. « Nous nous appuyons sur une réflexion que nous menons depuis un an, nous accélérons juste le processus », explique Jean-Luc Moudenc.

Espaces verts et marchés en mode progressif

Les barrières installées dans les espaces verts et jardins de la ville vont être progressivement enlevées cette semaine sur certains sites. « Vingt parcs et jardins seront rouverts au cours de la semaine. Ce sera aussi le cas des berges du canal du Midi et de la Garonne », a indiqué le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc (LR). Si ces espaces rouvrent, les aires de jeux, elles, restent interdites.

Tous les marchés devraient aussi revenir cette semaine avec des distances élargies entre les étals. Une discussion est en cours pour voir s’il faut réduire leur taille dans les marchés de plein vent très dense comme celui du Cristal ou si les vendeurs viennent en alternance.

Deux vols quotidiens aller-retour pour Paris

Les vols commerciaux vont reprendre progressivement à l'aéroport Toulouse-Blagnac cette semaine. Deux vols quotidiens deux vols aller/retour entre Toulouse et Paris-Charles de Gaulle sont programmés par Air France. Les départs sont prévus à 7 h 45 tous les jours et 16 h 40 les lundi, mercredi, vendredi et dimanche.

Un dispositif spécifique est prévu dans l’aérogare, avec le port du masque obligatoire dans l’ensemble des zones accessibles aux passagers, sauf pour les enfants de 10 ans ou moins, et le respect d’une distance d’un mètre avec toute personne. Les commerces de la zone d’embarquement resteront fermés pour l’instant.