Contre expertise psy pour Viguier

- ©2008 20 minutes

— 

Une contre-expertise sur la santé psychologique de Jacques Viguier a été demandée hier par le président de la cour d'assises de Toulouse. Le procès de ce professeur de droit, accusé du meurtre de son épouse, Suzy, disparue depuis le 27 février 2000, devrait s'ouvrir lundi prochain. Une première expertise avait été sollicitée la semaine dernière par ses avocats. « Nous avons juste voulu faire le point sur son état mental et nous ne demandons pas le renvoi du procès. Cette nouvelle situation est incompréhensible », a estimé Georges Catala, un des avocats de Jacques Viguier. Selon l'avocat des soeurs de Suzy, Guy Debuisson, « les conclusions de la première expertise semble indiquer que son état est compatible. Dès lors, il doit être présent. » « Cette stratégie laisse à penser qu'il n'aborde pas le procès avec la sérénité propre à ceux qui n'ont rien à se reprocher », a ajouté l'avocat. Selon les résultats de la contre expertise, qui devraient être connus demain, le procès pourrait être renvoyé.