plein feu sur Les transports

Amandine Rancoule - ©2008 20 minutes

— 

Dans un contexte de passage en communauté urbaine, le conseil d'agglomération du Grand Toulouse a débattu hier des orientations budgétaires pour l'année prochaine. Au programme, l'extension des compétences inhérentes à la transformation en communauté urbaine, le budget 2009 progresse de près de 176 millions d'euros par rapport à celui de 2008 pour s'établir à 669 millions d'euros. Autour de 66 millions cette année, le montant de l'emprunt de la future communauté urbaine est, lui, estimé à 109 millions d'euros.

Le développement des transports en commun, défini comme une priorité, a été soulevé hier par le président (Verts) de Tisséo, Stéphane Coppey. « Il faudrait porter, sans ambition, la contribution des collectivités locales à 100 millions d'euros », a-t-il estimé, rappelant que les communautés urbaines comme Lyon, Barcelone ou Bruxelles « ont un budget transport 10 fois supérieur », à celui du Grand Toulouse. « On ne va pas continuellement se rappeler des choix budgétaires qui ont été faits », a estimé Pierre Cohen, le président du Grand Toulouse et maire (PS) de la Ville rose. Il se donne jusqu'au 19 décembre pour « remettre à plat » la situation, connaître « précisément la catastrophe financière » de Tisséo dont la dette est estimée à 1,4 milliard d'euros et pour savoir « Ce qui est faisable ou pas? »

Pour Stéphane Coppey, cette « remise à plat » est bienvenue à condition de « ne pas perdre de vue les engagements pris » en matière de transports, notamment au coeur de la campagne de Pierre Cohen. Pour l'heure, les contributions des collectivités s'élèvent à 40 millions d'euros.