La thèse accidentelle retenue après un coup de couteau

- ©2008 20 minutes

— 

Un simple accident et pas une bagarre. C'est ce que confirme l'enquête, après qu'un garçon de 13 ans a reçu un coup de couteau, jeudi, dans la cour du collège Claude-Nougaro. La blessure, infligée par le couteau suisse d'un autre élève, l'aurait été de manière involontaire, au cours d'une bousculade. « Il ne s'agit pas d'un règlement de comptes. Notre établissement est un collège où l'on travaille et réussit, certainement pas un lieu où règne la violence », assure Jean-Luc Porcher, le principal de ce collège des Minimes.

Les policiers semblent pencher pour la même hypothèse. Ils n'ont pas placé le propriétaire du couteau en garde à vue. Le blessé, sorti de l'hôpital le jour même, doit reprendre les cours dès ce matin.

J. R.