Coronavirus à Toulouse : Le chantier préparatoire de la troisième ligne de métro reprend

DECONFINEMENT Après six semaines d’arrêt pour cause de coronavirus, les sondages et carottages préparatoires à la construction de la troisième ligne de métro ont repris redémarré ce mardi

Hélène Menal
Vue d'artiste des rames de la 3e ligne de métro de Toulouse sur un viaduc.
Vue d'artiste des rames de la 3e ligne de métro de Toulouse sur un viaduc. — Tisséo Collectivités

Un petit parfum de déconfinement. Si vous vous baladez dans Toulouse (avec votre attestation dérogatoire), vous constaterez avec bonheur en glissant un œil derrière les palissades qu’au moins un chantier a repris : celui des sondages géotechniques, des carottages en somme, préalables au chantier de la troisième ligne de métro, toujours annoncée pour fin 2025.

« Durant les six semaines d’arrêt, nous avons continué les études mais nous avons besoin de ces éléments techniques sur le sous-sol pour préciser le positionnement des ouvrages et des stations », indique Francis Grass, le président de Tisséo Ingénierie.

Plus compliqué pour le chantier du téléphérique

Les carottages, menés dans quatre endroits, consistent à prélever des échantillons de terre par des forages d’une cinquantaine de mètres de profondeur. Ils se font, précise Tisséo Ingénierie, avec l’aval des autorités sanitaires et conformément aux règles définies par une charte rédigée par les professionnels du bâtiment.

En revanche, la date de reprise des opérations de construction du téléphérique urbain, qui devait être mis en service à la fin de l’année, « n’est pas encore fixée ». Contrairement au chantier plutôt « light » en cours pour le métro, celui de Téléo était en plein rush au moment du confinement et faisait intervenir plusieurs entreprises. La reprise est bien plus difficile à coordonner que pour des sondages de sol.