Coronavirus : Les accès routiers pour se rendre en Espagne se réduisent

CIRCULATION A partir de ce mardi soir, l’accès à l’Espagne par les Hautes-Pyrénées, et le tunnel d’Aragnouet-Bielsa, n’est plus possible

B.C.

— 

Un panneau signalétique indiquant la frontière espagnole.
Un panneau signalétique indiquant la frontière espagnole. — tuart Forster / Rex Fe/REX/SIPA

Depuis le début du confinement, le nombre d’accès à l’Espagne s’est réduit. Dès le 17 mars, le col du Portillon, en Haute-Garonne, était fermé pour limiter les échanges entre les deux pays frontaliers, et de fait la circulation du coronavirus.

Les personnes voulant se rendre de l’autre côté des Pyrénées pouvaient jusqu’à présent passer par le tunnel de Bielsa-Aragnouet, dans les Hautes-Pyrénées. Mais à compter de ce mardi soir, 22 heures, il sera aussi interdit à la circulation par un arrêté préfectoral.

Désormais, le seul passage possible en Espagne depuis les départements de Midi-Pyrénées se fera par la route nationale 125, qui traverse la commune de Melles, au sud de la Haute-Garonne.

Les gendarmes de ce département, qui relaient l’information sur leur page Facebook, précisent que seuls sont autorisés à s’y rendre les citoyens et résidents espagnols, les travailleurs frontaliers, les transporteurs de marchandises et les personnes intervenant en cas de cas de force majeure, notamment sanitaire.

Pour ceux qui répondraient à ces critères, l’accès par l’autoroute A9, via Perpignan, est aussi envisageable.