Toulouse : Elle s’offre (gratos) 65.000 euros de mobilier de jardin en piquant des identifiants

ARNAQUE Une Toulousaine a été interpellée pour une arnaque informatique qui lui aurait permis de recevoir pour 65.000 euros de mobilier de jardin

Hélène Ménal

— 

Des fauteuils de jardin. Illustration.
Des fauteuils de jardin. Illustration. — PixaBay

Son jardin doit être meublé dernier cri. Celui de sa mère et de ses amis aussi. Une trentenaire a été interpellée mardi par la brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA) de la sûreté départementale de Toulouse. Les enquêteurs, qui ont aussi arrêté sa mère et son mari, la soupçonnent de s’être fait livrer pour 65.000 euros de mobilier de jardin sans débourser un centime.

Les commandes, envoyées chez elle mais aussi donc chez sa mère ou directement chez des amis, émanaient d’une entreprise de commerce en ligne où elle avait travaillé. D’après l’investigateur en cybercriminalité, qui a identifié 136 envois frauduleux, elle utilisait les identifiants et mots de passe de salariés de l’entreprise. Mais pas n’importe lesquels, ceux qui officiaient au service après-vente et dont les envois (pour remplacer une marchandise défaillante par exemple) ne donnent pas lieu à facturation. C’est d’ailleurs un des employés piratés qui a donné l’alerte.

Revente à prix cassés

Placée en garde à vue notamment pour « escroquerie et abus de confiance », la trentenaire a, de source policière, reconnu les faits. Parfois généreuse, elle offrait certains meubles à ses amis, mais pouvait aussi les revendre, à moitié prix, à des connaissances.