Haute-Garonne : Le pont de Mirepoix-sur-Tarn sera reconstruit pour 20 millions d'euros minimum

CHANTIER Le 18 novembre dernier le pont suspendu de Mirepoix-sur-Tarn s’effondrait sous le poids d’un camion surchargé. Le département a confirmé mardi sa reconstruction d’ici quatre ans au mieux

Béatrice Colin

— 

Des plongeurs dans la rivière Tarn après l'effondrement d'un pont, à Mirepoix-sur-Tarn.
Des plongeurs dans la rivière Tarn après l'effondrement d'un pont, à Mirepoix-sur-Tarn. — Béatrice Colin / 20 Minutes

Il gît toujours au fond du Tarn. Deux mois après l’accident de Mirepoix-sur-Tarn, en Haute-Garonne, le camion surchargé à l’origine de l’effondrement du pont suspendu n’a toujours pas été retiré du cours d’eau. Il faudra attendre qu’il soit extrait, tout comme les 600 tonnes de gravats du pont, pour pouvoir commencer les travaux d’édification d’une nouvelle infrastructure.

Mardi, en marge de ses vœux, Georges Méric, le président du département de la Haute-Garonne, gestionnaire de cet axe, a confirmé qu’il serait reconstruit. « Nous espérons pouvoir le faire en quatre ans si on peut », a-t-il indiqué.

Des travaux ne pourront se faire avant l'été

Avant de débuter ce chantier à plus de 20 millions d’euros, il faudra attendre de pouvoir accéder aux berges. L’extraction des restes du pont à proprement parler ne pourra se faire qu’au cours de l’été, lors de l’étiage bas du Tarn.

Contrairement à celui qui s’est effondré, le futur pont ne sera pas suspendu, mais aura une pile centrale. D’ici là, les habitants devront continuer à prendre leur mal en patience et emprunter les déviations mises en place pour rallier l’autre berge.