VIDEO. Toulouse : La mise en service du métro XXL reportée à cause d'un incendie, la malédiction continue

TRANSPORTS En raison d’un incendie sur disjoncteur, la mise en service de la version XXL de la ligne A du métro n’aura pas lieu ce mercredi

Hélène Ménal

— 

La version XXL de la ligne A du métro de Toulouse était initialement annoncée pour la mi-décembre 2019.
La version XXL de la ligne A du métro de Toulouse était initialement annoncée pour la mi-décembre 2019. — H. Menal - 20 Minutes
  • L'incendie d'un disjoncteur a foetement perturbé la circulation de la ligne A du métro mardi.
  • Prévue ce mercredi, la mise en service de la ligne au format XXL est reportée, probablement de plusieurs jours.

Edit du 08/01/2019: Annoncé pour le le milieu de journée, la reprise en totalité de la ligne A a eu lieu ce mercredi à 6h20. Elle roule normalement.

Dans un monde parfait, vous auriez dû ce mercredi matin prendre vos aises sur les quais doublés de la ligne A du métro et trouver une place assise dans une rame de 52 mètres. Mais patatras. Les convois ne mesureront que 26 mètres.

Le disjoncteur fondu.

La faute à un disjoncteur. Un « très gros » disjoncteur, d’1,80 m de haut aux allures d’armoire électrique, situé dans les entrailles de la station Marengo. Mardi matin vers 4h40, à l’heure où les premières rames auraient dû partir, il a pris feu puis fondu, occasionnant de gros dégagements de fumée et nécessitant l’intervention des pompiers. L’automate qu’il alimente s’est mis en sécurité, puis, dans une réaction en chaîne, tous les postes électriques des stations se sont mis en rideau.

« L’automate étant hors service, nous avons dû les redémarrer un par un manuellement », explique Thierry Wischnewski, le directeur général de Tisséo Voyageurs. Mais la ligne​ n’a pu reprendre à 11 h45 que partiellement. Pour que les rames circulent à nouveau sur la portion Jean-Jaurès/Balma-Gramont, il faut changer le fameux disjoncteur puis se plier aux contrôles de rigueur.

Le sabotage exclu

Mais pas question d’inaugurer comme prévu la ligne en format XXL. « Nous devons d’abord procéder à des vérifications méthodiques et précises », argumente Jean-Michel Lattes, le président de Tisséo. Une vraie tuile, alors que la ligne doublée a déjà fait l’objet d’un report d’ouverture à la mi-décembre pour prudemment « éviter les pannes de rodage ».

Une « enquête interne » a été ouverte mais la cause de l’incendie du disjoncteur n’est pas encore connue. Cette pièce stratégique, contrôlée tous les six mois, a « fait l’objet d’une inspection au mois d’août ». Par ailleurs, si l’acte de malveillance a pu être envisagé au début de cette journée de galère pour les usagers, il est à ce stade considéré comme « hautement improbable ».

Francis Grass, président de Tisséo Ingénierie, écarte aussi que le chantier et les essais de la ligne doublée, qui nécessitent, on imagine, deux fois plus d’énergie que dans l’ancienne configuration, soient à l’origine de l’incident « puisqu’il n’y avait pas de rame en circulation au moment de l’incendie ».

La seule bonne nouvelle alors qu’une malédiction semble s’abattre sur la ligne A, c’est que les 500.000 tickets gratuits, qui devaient permettre de circuler gratuitement sur le réseau grand format ce week-end, seront quand même distribués.