20 Minutes : Actualités et infos en direct
METEOAnnée record pour les températures maximales à Toulouse

Haute-Garonne : 2019, année record pour les températures maximales à Toulouse

METEOSi 2019 se place au 5e rang des années les plus chaudes depuis 1947 à Toulouse, selon Météo France, la Ville rose enregistre un record de chaleur pour ses températures maximales
Illustration chaleur Toulouse.
Illustration chaleur Toulouse. - F. Lancelot / SIPA
Béatrice Colin

Béatrice Colin

Côté météo, le mois de décembre a été à l’image du reste de l’année à Toulouse. Les températures enregistrées ont été nettement plus douces que la normale saisonnière selon Météo France avec une moyenne de 6°C pour les minimales et de 13°C pour les maximales dans la Ville rose, soit trois degrés au-dessus des normales.

Avec une moyenne globale de 15°C, soit +1,2° au-dessus de la normale, 2019 se place au cinquième rang des années les plus chaudes.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Mais elle bat un record si l’on fait un focus sur les températures maximales. Avec une valeur moyenne de 19,9°C à Blagnac, c’est la plus chaude sur ces valeurs depuis le début des observations en 1947, juste devant 2011 et 2003 indique Météo France.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Peu givrée, très ensoleillée

Seuls les mois de janvier et mai ont été un peu plus froids que la normale, le reste de l’année a connu des valeurs supérieures aux moyennes mensuelles, notamment la période estivale qui a enregistré deux périodes de canicule avec un 27 juin qui a culminé à 40°C à Toulouse et 42°C à Grenade-sur-Garonne.

Les Toulousains n’ont pas eu à sortir leur raclette à givre, seulement 13 nuits de gel ont été enregistrées l’an dernier, contre 31 en moyenne.

Côté ensoleillement, avec 2.239 heures au compteur à Toulouse, les habitants ont eu un bonus de 200 heures par rapport à la normale.

Sujets liés