Toulouse : Une lunch box zéro déchet pour réduire les poubelles des étudiants

INITIATIVE En mars ou avril, des étudiants vont tester un kit restauration réutilisable, lancé par le Conseil toulousain de la vie étudiante, afin de réduire les déchets des campus

Julie Rimbert

— 

Une poubelle. (Illustration)
Une poubelle. (Illustration) — G . VARELA / 20 MINUTES
  • Le Conseil toulousain de la vie étudiante planche sur ce projet de réduction des déchets depuis 2018.
  • Le green-pack, sera composé d’une lunch box, d’un gobelet et d’une gourde.
  • Entre 1.000 et 2.000 étudiants doivent participer à l’expérimentation de ce kit vert prévu en mars ou avril.

Un kit de restauration zéro déchet pour inciter les étudiants à réduire le poids de leur poubelle et mieux gérer les déchets. C’est l’expérimentation qui sera lancée en mars ou avril pour le Conseil Toulousain de la Vie étudiante (CTVE), une instance participative citoyenne composée de 30 membres de divers campus et différentes filières.

Ces étudiants, qui travaillent sur ce projet de Green-Pack depuis 2018, ont gagné en décembre le prix Bonne Idée du Forum Smart City, leur permettant d’obtenir un appui humain de Toulouse Métropole pour mettre en place leur kit de restauration durable.

Gobelet, gourde et lunch box

« Nous avons déjà mis en place à la dernière rentrée les composteurs en bas des cités universitaires et la deuxième partie de notre projet vise maintenant à réduire les déchets sur tous les campus étudiants de Toulouse, explique Julia Riveslange, étudiante en cinquième année de droit et porteuse du Green-Pack. Ce ne sont pas le Crous ou l’université fédérale de Toulouse qui gère les déchets dans les résidences mais des sociétés privées. En plus, les poubelles sont ensuite incinérées. Nous nous sommes dit qu’il fallait agir en amont en réduisant les emballages à usage unique chez les étudiants qui produisent un kilo de déchets, chacun, par jour ».

Le Green-Pack sera composé d’une lunch box, en fibre de blé, d’une gourde et d’un gobelet ainsi que de couverts réutilisables. Il sera expérimenté auprès d’un échantillon de 1.000 à 2.000 étudiants sur un ou deux campus et si le test est positif, il sera mis à la disposition des étudiants à la rentrée 2020. « Le gobelet est facilement utilisable dans les nombreuses fontaines à eau installées sur les campus et il peut aussi s’adapter dans la machine à café, détaille Julia. Le kit durable va être distribué en deux temps : d’abord le gobelet et la gourde, puis la lunch box avec les couverts… On le fait petit à petit afin que tout le monde s’adapte ».

Grâce aux divers prix reçus pour leur projet, les étudiants disposent d’environ 35.000 euros de financement pour ce test grandeur nature. Une journée de travail sur cette expérimentation est programmée le 1er février pour tous les étudiants intéressés par cette initiative verte. Le CTVE espère à terme devenir le premier campus zéro déchet de France.