Toulouse : Cinq pickpockets arrêtés dans le métro en 48 heures, soyez vigilants

FAITS DIVERS En l’espace de 48 heures, la police a interpellé cinq pickpockets – quatre filles et un homme – qui sévissaient dans le métro de Toulouse et visaient les cartes bancaires

Hélène Ménal

— 

Dans une rame du métro de Toulouse. Illustration.
Dans une rame du métro de Toulouse. Illustration. — Fred Scheiber/20 Minutes

La technique employée consiste à « espionner » les chalands qui retirent dans des distributeurs proches des stations ou ceux qui achètent des tickets Tisséo aux guichets automatiques. Le code bien mémorisé, l’étape suivante est de s’engouffrer dans les rames du métro pour subtiliser les portefeuilles et mettre la main sur les cartes bancaires.

En l’espace de 48 heures, la police toulousaine a arrêté dans les stations Capitole et Compans-Caffareli deux équipes de deux filles, qui se présentent toutes comme mineures et utilisaient ce procédé, ciblant toujours des femmes.

Mardi, à la Station Basso-Cambo, un homme de 23 ans, a piqué le téléphone d’une passagère qu’il a serré de près dans la rame. Il a été interpellé et placé en garde à vue.

En cette période d’affluence, la police appelle les Toulousains à la vigilance, dans les transports en commun comme dans les rues commerçantes du centre-ville.