Toulouse : Un détenu se fait livrer des magrets « truffés » au cannabis au parloir

SPACE DUCK Les surveillants de la maison d’arrêt de Seysses, près de Toulouse, ont retrouvé du cannabis dans les magrets qu’on venait de livrer à un détenu au parloir

H.M.

— 

Un surveillant dela maison d'arrêt de Seysses.
Un surveillant dela maison d'arrêt de Seysses. — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

C’est la version carcérale, et carnée, du « space cake ». La Dépêche du Midi dévoile dans son édition du jour qu’en contrôlant un jeune détenu de retour d’un parloir, des surveillants de la maison d'arrêt de Seysses, près de Toulouse, ont eu le nez creux : les deux magrets que rapportait l’intéressé dégageaient une odeur bizarre. Et pour cause, ils étaient fourrés au cannabis. 51 grammes de drogue en tout, glissés dans la viande.

L’enquête a démontré que ce repas de fête avait été livré par une jeune fille, récemment rencontrée par le détenu sur Tinder. Elle s’est vraisemblablement contentée de prendre livraison du colis à l’extérieur puis de le transmettre. Toujours selon le quotidien régional, le coup aurait été monté par un autre détenu à qui le destinataire des magrets devait de l’argent.

Les trois protagonistes de cette tambouille seront jugés le 21 novembre par le tribunal correctionnel de Toulouse.