Toulouse : Qui est Andréa, l’étudiante qui défendra les couleurs de Midi-Pyrénées aux Miss France ?

CONCOURS Andréa, une jeune étudiante en biologie à Toulouse, représentera Midi-Pyrénées, le 14 décembre à Marseille, lors du concours Miss France

Béatrice Colin

— 

Andréa Magalhaes représentera les couleurs de Midi-Pyrénées lors du concours Miss France.
Andréa Magalhaes représentera les couleurs de Midi-Pyrénées lors du concours Miss France. — Michael Benete / Miss France
  • Le 14 décembre, le concours Miss France aura lieu à Marseille.
  • Andréa Magalhaes, jeune étudiante en Biologie à Toulouse, représentera Midi-Pyrénées lors du concours.
  • Dix ans après Chloé Mortaud, cette jeune Gersoise espère ramener la couronne dans sa région.

Dans deux mois, sur la scène du Dôme à Marseille, elle défendra les couleurs de Midi-Pyrénées. Dix ans après l’Ariégeoise Chloé Mortaud, Andréa Magalhaes espère bien ramener le titre de Miss France dans sa région natale.

A 21 ans, cette Gersoise ne touche plus terre depuis qu’elle a remporté en septembre son ticket d’entrée au très convoité concours de beauté. Etudiante en deuxième année de biologie à l’Université Paul-Sabatier, elle s’est arrangée avec sa responsable universitaire pour aménager son semestre.

Depuis son élection elle vit un rêve éveillé. Elle qui n’avait jamais vu Paris, ni pris l’avion, va de découverte en découverte. « Pour l’instant je prends du plaisir, il y a un aspect d’apprentissage dans ce que l’on fait, on apprend à s’exprimer, à s’ouvrir à l’autre, mais aussi à s’intéresser à des sujets loin de nos centres d’intérêt. C’est le cas avec le test de culture général, moi je suis plutôt scientifique, là cela me permet de m’intéresser à des sujets d’actualité ou à la géographie », avance la jeune femme du haut de son 1,73 m.

Recherches contre le cancer

Pas question de jouer aux potiches, aujourd’hui, les Miss doivent jouer sur tous les tableaux. « Moi aussi au départ j’avais des a priori sur ce milieu-là, sur le côté physique. Mais il y a une vraie préparation, chaque fille a un cursus scolaire », souligne-t-elle avec son accent chantant.

Un peu à l’image de Marine Lorphelin, interne en médecine générale, ou d’Iris Mittenaere, qui a fait des études dentaires et « nous inspire par son parcours professionnel », souligne Andréa. C’est aussi dans le secteur médical qu’elle aimerait s’engager. « J’aimerais poursuivre mes études en biologie, faire un doctorat et intégrer un laboratoire de recherches contre le cancer au sein de l’Oncopôle de Toulouse », espère la très indépendante Miss Midi-Pyrénées.

D’ici là, elle va vivre cette aventure intense et s’appliquer à convaincre le comité Miss France, dès son séjour à Tahiti au milieu de ses concurrentes.