Les logements vides placardés

- ©2008 20 minutes

— 

Ils ont sorti les affichettes jaune fluo et les pinceaux à colle. Samedi, des militants de Droit au logement (DAL) ont tapissé une douzaine d'immeubles du centre-ville laissés vides. Une manière symbolique de fêter les soixante-trois ans de la loi de réquisition des logements vacants. Le DAL exige qu'elle soit « enfin » appliquée pour les plus démunis. « La crise des banquiers ne doit pas masquer celle du logement », estime le collectif.