Feu vert pour l'autopartage

Aline Royer - ©2008 20 minutes

— 

Le système d'autopartage Mobilib' ouvrira la voie en février. L'association éponyme, créée en juillet 2007, est en effet parvenue à rassembler 47 000 euros auprès de soixante-trois Toulousains, qui ont accepté d'investir chacun 750 euros dans la société coopérative d'intérêt collectif (Scic) en cours de constitution. « On tenait à se lancer tout seuls, pour que Mobilib' soit une vraie entreprise citoyenne », explique son président, Dominique Platon. Padrig et Anne, 28 et 26 ans, ont acheté une part dans la société : « Il faut en finir avec le réflexe de la voiture personnelle. On a vendu la nôtre récemment et l'autopartage correspond à nos besoins : avoir un véhicule pour faire une course ou sortir le soir. »

Grâce à ce capital de départ, l'association va pouvoir contracter un emprunt bancaire et acheter ses premières voitures, récentes mais pas neuves. L'objectif est la mise en circulation de onze autos en libre-service dès 2009, puis d'une trentaine au bout d'un an. Pour en profiter, il suffira de réserver par Internet ou téléphone via la centrale d'appels du réseau France-AutoPartage, puis de retirer son véhicule avec une carte à puce.

En France, une voiture en autopartage libère en moyenne huit places de stationnement. L'argument a plu à la mairie et à Tisséo, qui planchent pour mettre à la disposition de Mobilib' des places en centre-ville et sur les parkings-relais du métro.