Toulouse : Byblos, la première bibliothèque visuelle et sonore en langue des signes, voit le jour

CULTURE A l’image des bibliothèques sonores pour les déficients visuels, la première bibliothèque visuelle en langue des signes en ligne vient d’être lancée

Béatrice Colin

— 

Yann Valade, de la Cave Po', et Patrick Gache, d'Interprétis, ont lancé Byblos, la première bibliothèque sonore et visuelle en Langue des signes.
Yann Valade, de la Cave Po', et Patrick Gache, d'Interprétis, ont lancé Byblos, la première bibliothèque sonore et visuelle en Langue des signes. — Byblos You Tube
  • La première bibliothèque visuelle en langue des signes vient d’être lancée via une chaîne YouTube baptisée Byblos.
  • La Cave Po, un lieu culturel, et Interprétis, spécialisé dans la traduction en LSF, sont à l’origine de ce projet.
  • Chaque semaine, une vidéo de poème, d’extrait de livre ou d’interview sera postée.

Des poèmes de Bukowski, des chansons de Nougaro ou encore des extraits de romans. Autant de propositions culturelles que l’on retrouve dans toutes les médiathèques de France, parfois dans diverses langues. Mais rarement en langue des signes.

Pour faciliter l’accès à la culture des personnes sourdes, des Toulousains ont décidé de créer la chaîne YouTube Byblos, une bibliothèque visuelle et sonore en LSF. Une première à l’initiative de la Cave Po', lieu de « littératures en scène », et d’Interprétis, qui propose des services d’interprètes.

Les vidéos sont à regarder ici

« Il y a quelques années, la Cave avait lancé les 40 Rugissants, une lecture organisée une fois par semaine. Cela s’essoufflait un peu et nous avons voulu lui redonner un souffle en réalisant des musique-lectures ou en proposant des lectures traduites en langue des signes pour amener un nouveau public. C’était à la fois intéressant pour les sourds, mais aussi pour les intervenants qui ont découvert une autre pratique », explique Yann Valade, le directeur de ce lieu culturel de la rue du Taur.

Lutter contre l’illétrisme

Pour promouvoir ces rendez-vous hebdomadaires, l’idée de faire des vidéos est apparue. Rapidement, celle d’une bibliothèque a vu le jour. Un projet que Patrick Gache, interprète en langue des signes, avait depuis longtemps en tête.

« Il y a beaucoup d’échecs scolaires chez les enfants sourds. La lecture pour le plaisir est une pratique infime, mais les sourds aiment qu’on leur raconte des histoires et cela peut amener à la lecture, aider à lutter contre l’illettrisme », explique ce militant de la LSF pour qui « il s’agit d’une vraie langue pas une technique de com ».

Après le titre de Nougaro A bout de souffle, ce mercredi, les spectateurs peuvent écouter et voir Le Cheval d’Alexandre Vialatte, lu par l’acteur Alexis Gorbatchevsky et signé par Patrick Gache. Un rendez-vous hebdomadaire qui « sera grand public mais qui proposera aussi des choses moins connues », indique Yann Valade.