Toulouse : Une piste cyclable « sauvage » apparaît en pleine nuit

MOBILITE Des militants pour les modes doux et pour l’environnement ont transformé provisoirement des voies de circulation très fréquentées dans le centre de Toulouse

H.M.

— 

Des militants transforment des voies de circulation en piste cyclable, le 16 septembre 2019, à Toulouse.
Des militants transforment des voies de circulation en piste cyclable, le 16 septembre 2019, à Toulouse. — ANVCOP21 - 2pieds2roues

Les « torrents de moteurs », très peu pour eux. Opération commando lundi soir à Toulouse pour une cinquantaine d’activistes armés de pinceaux qui ont transformé les voies de circulation qui longent la Halle aux grains en piste cyclable « sauvage ». Pour les militants d'Action non-violente Cop21 (ANV-Cop21) et de «Deux pieds deux roues» (2P2R) le but était de braquer les projecteurs « sur le besoin urgent de modifier le modèle automobile qui prédomine à Toulouse » en pleine Semaine de la Mobilité et de mobilisation sur le Climat.

En choisissant la très circulante place Dupuy, les associations renouvellent leur souhait d’un apaisement des flux automobiles sur l’axe Est-Ouest (Rue de Metz/Saint-Cyprien) du centre-ville de Toulouse. Elles demandent notamment l’interdiction du Pont-Neuf aux voitures.

Interrogé sur cette option récemment par 20 Minutes, Jean-Michel Lattes, l’adjoint à la Mobilité, se refusait à « jouer aux apprentis sorciers ». Il préfère attendre la mise en service d’une offre structurante comme la troisième ligne de métro, prévue pour 2025, pour éventuellement « redistribuer le réseau » et donc les flux de circulation.