Les professeurs des écoles de Toulouse vont disposer d'un espace numérique pour travailler avec leurs élèves et échanger avec les parents.
Les professeurs des écoles de Toulouse vont disposer d'un espace numérique pour travailler avec leurs élèves et échanger avec les parents. — DELAGE JEAN-MICHEL/SIPA

EDUCATION

Toulouse : L’espace numérique de travail fait sa rentrée dans les écoles de la Ville rose

Après les collèges et lycées, chaque école toulousaine va avoir un espace numérique de travail (ENT). Accessible aux enseignants, élèves et parents, il permettra d’informer et d'échanger

  • La mairie de Toulouse déploie son espace numérique de travail dans les 206 écoles toulousaines.
  • Cette plateforme intuitive doit permettre à l’enseignant de donner des informations à ses élèves, mais aussi d’échanger par exemple sur les projets de classe avec les parents.
  • Les parents des 35.000 élèves concernés vont bientôt recevoir leurs codes d’accès à ce nouvel outil numérique.

Bientôt, les écoliers toulousains ne pourront plus dire à leurs parents qu’ils ont oublié leur cahier de texte. Après les collèges et les lycées, les 206 écoles de maternelle et primaire vont pouvoir avoir accès cette année à un espace numérique de travail (ENT).

Cette plateforme intuitive propose aussi bien de mettre en ligne les activités réalisées en classe, les projets scolaires ou périscolaires, ou encore les informations diffusées sur la vie de l’école. Les enseignants peuvent communiquer avec leurs élèves, ainsi qu’avec les parents. Mais aussi avec d’autres écoles s’ils le veulent.

« L’idée de cet ENT est d’avoir un outil à disposition des enseignants, qu’ils s’en saisissent avec leur classe, sans que cela remplace pour autant les outils classiques. Chacun le gère comme il l’entend. Nous, nous pourrons l’utiliser pour donner des informations aux parents, notamment sur les tarifs de cantine ou encore des données ressources, comme celles dont nous disposons sur le thème Bien grandir avec les écrans », explique Marion Lalane de Laubadere, l’adjointe au maire à l’Education.

Bientôt ouvert au périscolaire

Après avoir fait tester différents systèmes par des établissements en fin d’année dernière, c’est celui de la société Open Digital Education qui a été retenu. Pour un coût de 40.000 euros par an, il permet d’accéder au site et à l’application mobile. Les parents des 35.000 écoliers vont dans les prochaines semaines recevoir le code d’activation de leur compte.

La mairie espère l’ouvrir aux CLAE, afin que les structures de périscolaire puissent aussi partager les photos et travaux réalisés par les enfants. De quoi faciliter la communication et éviter de démultiplier les blogs et sites à l’infini.

« Nous travaillons aussi avec l’Education nationale pour le contenu, et réfléchissons par exemple à mettre en ligne des cahiers de vacances ludiques et interactifs », poursuit l’élue.