Toulouse : Bureaux-vélos, atsem… Quelles nouveautés dans les écoles pour cette rentrée scolaire ?

SOCIETE Plus de 35.000 petits Toulousains ont pris (ou repris) le chemin de l’école ce lundi. On vous dit ce qui change à l’occasion de cette rentrée

Hélène Menal

— 

C'est bon pour la concentration. Deux classes toulousaines vont expérimenter les bureaux-vélos.
C'est bon pour la concentration. Deux classes toulousaines vont expérimenter les bureaux-vélos. — tek active
  • Plus de 35.000 écoliers ont fait leur rentrée ce lundi dans les écoles publiques de Toulouse.
  • Parmi les nouveautés, certains vont expérimenter des bureaux-vélos.
  • Concernant les petits-déjeuners gratuits annoncés en zone d’éducation prioritaire, rien n’est encore acquis.

En ce jour J, plus de 35.000 élèves ont endossé leur cartable pour rejoindre l’une des 210 écoles de la Ville rose. Avec une bonne odeur de neuf dans les couloirs pour ceux des quartiers Malepère (à la frontière avec Saint-Orens) et Bordeblanche qui étrennent de nouveaux – et vastes – bâtiments.

De l’expérimentation des bureaux-vélos à la gratuité du CLAE pour les enfants demandeurs d’asile, 20 Minutes vous fait faire un petit tour des nouveautés pratiques de la rentrée.

De nouvelles têtes avec 150 atsem recrutés

Le dogme « une classe, un atsem [agent territorial spécialisé des écoles maternelles] », en vigueur depuis cinq ans, ne sera pas remis en cause à Toulouse. En revanche les têtes vont changer. Avant les vacances, la mairie a ouvert 150 postes d'atsem. Toutefois seulement une vingtaine a pu être recrutée pendant l’été. « En attendant les autres recrutements des agents  "faisant fonction" sont dans les classes», assure Marion Lalane de Laubadère, l’adjointe aux affaires scolaires.

L’arrivée des bureaux-vélos

Apprendre en pédalant, des études montre que l’idée est loin d’être contre-productive : l’effort physique permettrait d’augmenter la concentration et les capacités de mémorisation. Du coup, la mairie a acheté deux vélos statiques avec bureau intégré qui seront mis à la disposition de deux enseignants volontaires dans deux écoles. « Ils décideront eux-mêmes combien de temps et pour quels enfants les utiliser », précise Marion Lalane de Laubadère.

L’intégration de tout petits enfants atteints de troubles autistiques

Pour la toute première fois, une école maternelle de Toulouse accueille des enfants atteints de troubles du spectre de l’autisme. Il s’agit de la nouvelle école Georges-Mailhos du quartier Malepère. Cette Unité d’enseignement en maternelle autisme (UEMA) compte six élèves qui ne pourraient pas être scolarisés en milieu ordinaire. Dans cette même école, une classe en Langue des Signes (LSF) est à l’étude pour la rentrée prochaine.

Le CLAE gratuit pour les petits demandeurs d’asile

Pour eux la cantine était déjà gratuite. Désormais ce sera le CLAE (Centre de loisir associé à l’école) qui sera offert aux enfants issus de familles en demande d’asile. « Nous pensons que pour l’accueil et l’insertion de ces familles, le paramètre de l’enfant est fondamental », assume Jean-Luc Moudenc (LR), le maire de Toulouse.

Et les petit-dej' gratuits ?

Théoriquement, Toulouse fait partie des villes où le gouvernement a annoncé l’arrivée des petits-déjeuners gratuits dans les écoles des zones d’éducation prioritaire. « Une expérimentation de quinze jours a eu lieu en fin d’année dernière dans sept écoles volontaires, explique Marion Lalane de Laubadère. Nous devons maintenant en tirer le bilan avec les services de l’Education nationale ». Rien n’est donc encore décidé pour ce nouveau dispositif.