Féminicide à Toulouse : L’homme soupçonné d’avoir poignardé à mort sa compagne mis en examen et écroué

ENQUETE L’homme de 36 ans souffrirait de troubles bipolaires

20 Minutes avec AFP

— 

Le palis de justice de Toulouse.
Le palis de justice de Toulouse. — B. Colin / 20 Minutes

Il a été emmené à la maison d'arrêt de Seysses. L’homme soupçonné d’avoir tué sa compagne de plus d’une vingtaine de coups de couteau, dimanche soir à Toulouse, a été écroué jeudi. Il est mis en examen pour « homicide volontaire par conjoint ».

Eliane, la victime de ce nouveau féminicide présumé, avait 26 ans. Elle est morte dans les bras d’une de ses voisines, dans le hall de l’immeuble où vivait en partie le couple, dans le quartier de Saint-Simon.

Troubles bipolaires

Son compagnon, un Ivoirien de 36 ans, prénommé Baba, avait été vu s’acharnant sur Eliane par des témoins impuissants, avant d’être lui-même retrouvé blessé par la police à l’intérieur de l’appartement. Il avait tenté de mettre fin à ses jours après le drame.

Selon La Dépêche du Midi, le couple vivait une relation tumultueuse. Eliane avait déjà déposé une main courante en mai 2019 et avait souhaité être accompagnée à son domicile pour récupérer ses affaires. L’avocat du suspect, joint par France Bleu Occitanie, indique qu’il souffre de troubles bipolaires et qu’il avait stoppé son traitement depuis six mois. « Il est dans une forme de déni », précise-t-il, et dit ne pas se souvenir des faits.