Toulouse: Un homme interpellé par la BRI après s’être réjoui du décès d’un policier

GARDE A VUE Le compte Facebook de cet homme, saluant la mort du policier tué le 22 juillet, a été clôturé par la même occasion

C.R.

— 

Un policier de la BRI, brigade de recherche et d'intervention. (Illustration)
Un policier de la BRI, brigade de recherche et d'intervention. (Illustration) — SIPA

Dans la nuit du 22 au 23 juillet, Benjamin Quiles, un policier toulousain de 35 ans, est mort après une violente altercation avec un individu déjà condamné à huit reprises. Ce geste, relayé dans les médias, a suscité une vague d’émotion dans la région.

De son côté, un internaute a voulu faire part de sa satisfaction face à ce drame, comme le relate le journal La Dépêche. Le jeune homme a commenté une publication Facebook relayant le meurtre du policier avec le message suivant : « Un de moins ».

Garde à vue pour « apologie de crime ou de délit par voie électronique »

Ce mercredi matin, le jeune Toulousain a été arrêté par les policiers de la Brigade de Recherche et d’Intervention (BRI). D’après nos confrères, l’homme a été placé en garde à vue pour « apologie de crime ou de délit par voie électronique » et « diffamation envers une personne dépositaire de l’autorité publique ».

L’enquête, confiée au service régional de police judiciaire, déterminera son implication. Son compte Facebook, lui, a été clôturé.