Toulouse: Le Minotaure fait le plein (malgré son coup de chaud lié à la canicule) et prolonge l'été

TOURISME Si la canicule a contraint le Minotaure à réduire ses voyages la semaine dernière sur la piste des Géants, la fréquentation de la Halle de la machine dépasse les prévisions

Julie Rimbert

— 

Depuis le 19 juillet, la seconde partie de la piste des Géants est ouverte au Minotaure.
Depuis le 19 juillet, la seconde partie de la piste des Géants est ouverte au Minotaure. — Jordi Bover
  • Conséquence inattendue de la canicule : le Minotaure de la Halle de la Machine a subi la semaine dernière un coup de chaud, réduisant les voyages des visiteurs sur son dos.
  • Après un bilan de santé, le mastodonte de 15 mètres de haut a repris normalement du service et est même visible les vendredis et samedis soir en nocturne tout l’été.
  • Le premier bilan de fréquentation de l’équipement municipal est satisfaisant puisque 8.500 visiteurs supplémentaires aux prévisions ont déjà été enregistrés.

La semaine dernière, les Toulousains ont souffert de la canicule mais celle-ci a également eu un impact inattendu sur la santé du Minotaure. Installé depuis le mois de novembre à la Halle de la Machine, dans le quartier Montaudran, le mastodonte de 15 mètres de haut a attrapé un coup de chaud !

Un coup de chaleur qui a privé quelques visiteurs d’un voyage sur son dos puisqu’Astérion n’était pas opérationnel aux heures les plus chaudes de la journée. La canicule passée, le Minotaure a été choyé et vérifié afin de remplir sa mission de transport des visiteurs sur la piste des Géants, dont la seconde partie a ouvert le 19 juillet.

Nouveaux ventilateurs

« Après des années de vie souterraine, Astérion respire depuis des semaines, et pour la première fois, l’air lourd et chaud de Toulouse, indique avec humour la compagnie La Machine. Une respiration d’autant plus affaiblie par la poussière des travaux avoisinants. Ce changement d’air demande nécessairement une adaptation de son système respiratoire et nerveux, tous deux mis à mal récemment par les températures estivales ».

Depuis l’installation sur le mastodonte de nouveaux ventilateurs, le Minotaure va mieux et a repris du service. Une bonne nouvelle car les touristes sont nombreux à se presser à la Halle de la Machine pour admirer les curieux objets et autres trouvailles sorties de l’imagination de François Delarozière.

Déjà 127.700 visiteurs

Entre janvier et juin 2019, près de 127.700 visiteurs ont visité le nouvel équipement municipal, soit 8.500 personnes de plus que les prévisions qui tablent sur 220.000 visiteurs en une année. Près de 30.000 personnes ont quant à elles voyagé sur le dos du Minotaure.

Fort de ce bon démarrage, la Halle de la Machine profite de l’été pour attirer un nouveau public, à l’occasion de ses nocturnes et concerts gratuits les vendredis et samedis. « C’est gratuit, c’est un moment convivial autour d’un barbecue et les visiteurs peuvent monter sur le dos d’Astérion jusqu’à 22 heures, souligne la compagnie. Cela met de la vie dans un quartier encore en pleine mutation ».