50 ans de l'Homme sur la Lune: Pour l’Apollo Day, glissez-vous à Toulouse dans la combinaison d'Armstrong

VISER LA LUNE A l'occasion des 50 ans des premiers pas de l'Homme sur la Lune, ce dimanche, la Cité de l'Espace fait revivre à ses visiteurs cet exploit

Beatrice Colin

— 

Buzz Aldrin s'apprête à poser son pied sur la Lune pour la première fois
Buzz Aldrin s'apprête à poser son pied sur la Lune pour la première fois — NASA 1969
  • Le 21 juillet 1969, Neil Armstrong foulait le sol de la Lune à 3 h 56, heure française. A l’occasion des 50 ans des premiers pas de l’Homme sur le satellite de la Terre, « 20 Minutes » vise la Lune avec une série d’articles.
  • Dimanche, la Cité de l’espace, à Toulouse fait revivre ce moment exceptionnel à 10.000 personnes lors d’une journée de visite gratuite.
  • Des astronautes comme Claudie Haigneré et Philippe Perrin échangeront avec le public sur cet exploit, et ceux à venir.

A quoi ressemble le L. M., l’engin avec lequel Neil Armstrong et Buzz Aldrin se sont posés sur la Lune ? Qu’est-ce que ressent un astronaute lorsqu’il foule le régolite, la fameuse couche de poussière qui recouvre le sol lunaire ?

50 ans après les premiers pas de l’Homme sur la Lune, la Cité de l’Espace, à Toulouse, a décidé de faire revivre au plus grand nombre cet exploit historique de la mission  Apollo 11 et les étapes clés qui l’ont permis.

Le journaliste François de Closets, présent à Houston en juillet 1969, sera là pour raconter les coulisses de cet événement unique. L’astrophysicien Sylvestre Maurice abordera ce que les missions Apollo ont apporté sur la connaissance de notre satellite. Aux côtés des astronautes Philippe Perrin et Matthias Maurer, ils évoqueront aussi le futur de l’Homme sur la Lune.

Tout comme Claudie Haigneré, marraine du parc à thème. « Quand c’est possible, il faut avoir du Waouh, de l’émerveillement de voir des choses. La Cité de l’espace est capable de mettre en scène des moments merveilleux comme celui-là. Mais elle ne fait pas simplement de la communication, elle essaie d’intégrer les jeunes et les adultes dans cette aventure scientifique », assure celle qui fut la première femme européenne dans l’espace.

Dans cet esprit de science participative, à 17h, les visiteurs sont invités à « reproduire collectivement l’empreinte de ce pas de géant ».

Un village lunaire à imaginer

Ils sont aussi priés de donner leur avis sur l’exploration lunaire, comment ils l’imaginent demain. Notamment le fameux village lunaire qui doit voir le jour au cours de la prochaine décennie.

Trouver des solutions pour pouvoir vivre sur la Lune, c’est le cœur de la mission de Claudie Haigneré au sein de l’Agence spatiale européenne. Pour cela, il faut travailler aussi bien avec des biologistes que des architectes.

Emmanuel Dufrasnes, enseignant-chercheur à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Strasbourg (ENSAS), planche avec le réseau Arches, pour Architectures en milieux extrêmes, sur ces futurs défis et sera à la Cité dimanche pour parler des avancées technologiques nécessaires à la création d’habitats sur notre satellite.

Gratuit, sur inscription

Ce jour-là, les 10.000 visiteurs qui se seront inscrits au préalable sont attendus de 14h à 22h30 pour se plonger dans l’exploration spatiale. Grâce à un bracelet connecté et  à une application dédiée, ils pourront tout au long de leur visite gratuite évaluer leurs connaissances sur la Lune et donner leur avis pour le futur.