Toulouse: La canicule fond sur la Ville rose, on vous dit où vous mettre au frais

SPOTS Toulouse et la Haute-Garonne ont basculé à leur tour en alerte canicule. Des bibliothèques climatisées et des jardins publics resteront ouverts plus tardivement

Helene Menal

— 

Des passants se rafraîchissent sous une fontaine de Toulouse. Archives.
Des passants se rafraîchissent sous une fontaine de Toulouse. Archives. — REMY GABALDA AFP

Le petit vent qui préservait Toulouse de la canicule s’est fait la malle. La Haute-Garonne a été placée à son tour ce mardi par Météo France dans la longue liste des départements en vigilance orange canicule. Et, ni une, ni deux, le Capitole a dégainé son plan d'urgence.

Il prévoit de prolonger l’ouverture des jardins historiques – le Grand Rond et le jardin des Plantes – jusqu’à 23 h au lieu de 21 h. Ces îlots de fraîcheur s’ajoutent au 900 ha d’espaces verts (Pech David, la Maourine notamment) accessibles toute la nuit.

Vous pouvez aussi choisir de plonger dans la culture au lieu de baigner dans votre transpiration : à compter de mercredi soir et jusqu’à vendredi, les bibliothèques climatisées Fabre (Carmes) et Saint-Exupéry (Bagatelle) resteront ouvertes jusqu’à 21 h. Même chose pour la médiathèque Serveyrolles de Soupetard, mais uniquement mercredi et jeudi.

D’autres idées qui n’ont pas trouvé preneur

Le collectif d’associations Toulouse 2031 avait aussi suggéré de rouvrir la grande médiathèque José-Cabanis, « qui dispose d’une excellente climatisation » mais qui est fermée pour travaux depuis le 17 juin, ou encore la piscine olympique Léo-Lagrange.

Pour l’instant, ces propositions n’ont pas été retenues.