Haute-Garonne: Découvrez l'équithérapie, une autre façon de soigner les humains

EQUITATION L'association Né'Hom organise lundi une journée portes ouvertes pour faire connaître les médiations équines pour les personnes handicapées ou en difficulté sociale

Julie Rimbert

— 

L'association Né'Hom promeut l'équithérapie pour les personnes en difficulté.
L'association Né'Hom promeut l'équithérapie pour les personnes en difficulté. — Né'Hom

Se servir du cheval pour prodiguer des soins psychiques à une personne en situation de handicap moteur, en dépression profonde ou qui connaît des problèmes familiaux ou sociaux. C’est l’intérêt de l’équithérapie, aussi appelée médiation équine, une activité qui a le vent en poupe ces dernières années.

Depuis quatre ans, l'association Né'Hom installée en Occitanie, organise régulièrement des journées consacrées à l’équithérapie pour faire connaître au grand public, mais aussi aux professionnels du cheval, cette discipline. Lundi, l’association sera présente au  poney club de Gouny, à Seysses, à l’occasion d’une journée portes ouvertes*.

Cavalerie adaptée au public

« Nous adaptons notre cavalerie et les intervenants selon les publics rencontrés, explique Julie Martouzet, équithérapeute et gérante de l’association Né’Hom qui veut fédérer les professionnels dans un réseau. Par exemple, avec une personne dépressive, c’est déjà difficile de sortir en extérieur donc nous débutons simplement en allant chercher le cheval au pré, pour le stimuler ».

Des conférences sur le cheval et la musique ou les pratiques de médiations équines sont notamment proposées lundi matin. L’après-midi sera consacré à des ateliers comme les soins au cheval ou le travail à pied.

* De 10h à 16h