Toulouse: Une start-up présente au Bourget une «box» pour sauver la vie des pilotes seuls à bord

AERONAUTIQUE Le boîtier Safetyn est capable d’aider les pilotes de loisir dans les moments de stress afin d’éviter le crash

Julie Rimbert

— 

La box Safetyn est installée sur le tableau de bord du pilote.
La box Safetyn est installée sur le tableau de bord du pilote. — Safetyn
  • Une start-up toulousaine a mis au point une box capable d’assister les pilotes de loisir dans une situation de crise et d’éviter le crash.
  • Elle enregistre des données physiologiques et tous les paramètres du vol, ce qui permet au pilote une fois au sol de réviser les points sur lesquels il a été en difficulté.

Jeudi soir, deux personnes sont décédées dans le crash d’un petit avion dans les Pyrénées Orientales, qui avait décollé de Toulouse. C’est pour prévenir ce genre d’accident que la start-up toulousaine Safetyn a conçu une « box » capable d’assister les pilotes dans une situation de stress. Cette innovation sera présentée cette semaine au Salon du Bourget.

Car dans le domaine de l’aviation générale (avions légers, hélicoptères, ULM, planeurs…), le taux de mortalité est cent fois plus élevé que pour l’aviation commerciale. Pas toujours facile pour un pilote seul dans son avion d’avoir les bons réflexes ou de prendre les bonnes décisions dans un moment d’anxiété.

Signal lumineux ou assistance humaine

« L’idée est d’anticiper toutes les situations qui peuvent conduire à un accident, explique Arnaud Violland, directeur général de Safetyn, qui est passé par l’accélérateur Airbus Bizlab en 2017. Notre box est capable de prendre en compte l’ensemble des paramètres physiologiques du pilote (âge, expérience, santé…), les caractéristiques de l’avion, du vol, afin de proposer une assistance en cas de problème ».

Des études ont montré qu’en cas de stress, certains pilotes n’entendaient pas les alarmes sonores dans le cockpit. Pour capter leur attention, la box peut envoyer un signal lumineux ou faire appel à la téléassistance grâce à une personne au sol pour sortir le pilote de sa torpeur. La box compte pour l’instant cinq fonctionnalités mais pourra en accueillir de nouvelles à l’avenir.

Débrief du vol une fois au sol

Le boîtier Safetyn enregistre tous les paramètres du vol, ce qui permet au pilote une fois au sol de réviser les points sur lesquels il a pu être défaillant. « La box prend même des images vidéos donc cela permet de revoir les moments sensibles du vol avec son instructeur pour ensuite élaborer des scénarios pour mieux réagir lors des prochaines séances », précise Arnaud Violland.

Pour élaborer son outil, la start-up a réalisé près de 300 entretiens avec des pilotes de loisir pour mieux comprendre leurs attentes et besoins. Pour Thibault Vandebrouck, un des pilotes qui a testé le boîtier, « Safetyn ne se concentre pas uniquement sur les paramètres de dynamique du vol et de navigation. Le pilote est vraiment pris en compte. On lui fait prendre conscience de son état de fatigue ou de stress et des conséquences que cela pourrait avoir sur son vol ».

La box sera commercialisée à la fin de l’année.