Méfiance au PS de la Haute-Garonne avant le redécoupage

TOULOUSE Les socialistes craignent de «petits arrangements entre amis»...

A Toulouse, Hélène Ménal

— 

Redécoupage électoral: les départements concernés
Redécoupage électoral: les départements concernés — IDé

C'est officiel depuis le conseil des ministres d'hier, le futur redécoupage électoral concernera bien la Haute-Garonne. Sur la base de «critères démographiques», elle pourra envoyer un député de plus à l'Assemblée
nationale. Alain Marleix, le secrétaire d'Etat à l'Intérieur chargé du dossier précise que le redécoupage sera «neutre politiquement».

Mais au PS, qui a enlevé en juin 2007 les 7 sièges du département, on se méfie déjà. «On va être très attentif. Un redécoupage sur une base démographique n'est pas contestable en soi. Ce qui pourrait l'être c'est un tripatouillage électoral. On se souvient que le redécoupage Pasqua de 1987 s'est avéré être de petits arrangements entre amis», prévient François Briançon, le secrétaire fédéral adjoint du PS en Haute-Garonne.