Toulouse: Quatre jours de shopping en guise d'antidote aux «gilets jaunes»?

COMMERCE Parkings gratuits, animations en centre-ville et ouverture dominicale. Pour tenter de contrebalancer l’effet « gilets jaunes », Toulouse décrète quatre jours de shopping

H.M. avec B. C.

— 

Des Toulousains qui font du shopping. Illustration.
Des Toulousains qui font du shopping. Illustration. — Lebon - Sipa
  • Jusqu’à dimanche, les animations commerciales vont fleurir au centre de Toulouse.
  • Il s’agit de faire revenir les clients dans les boutiques et de conjurer l’effet « gilets jaunes ».
  • Mais l’éventuelle manifestation des « gilets jaunes » de samedi n’a pas été interdite comme le souhaitait le maire.

« Inciter les consommateurs à se réapproprier le centre-ville de Toulouse et ses commerces » ? Voilà l’objectif assumé des « 4 jours passionnément shopping » décrétés par la mairie après des dizaines de samedis de manifestation des « gilets jaunes » qui ont installé l’habitude inconsciente d’éviter le centre-ville ce jour-là et miné le moral des commerçants.

Alors, en quoi vont consister ces quatre jours de surchauffe des cartes bancaire qui commencent dès ce jeudi ? La mairie de Toulouse, les chambres consulaires et la fédération des commerçants ont concocté tout un programme d’animations et de jeux, allant jusqu’aux concours de pétanque sur les places ce dimanche, jour où les magasins seront exceptionnellement ouverts. Par ailleurs, samedi et dimanche, le stationnement sera gratuit pendant trois heures dans les parkings en ouvrage.

Pas d’interdiction de manifester

Jean-Luc Moudenc (LR), le maire de Toulouse, avait demandé au préfet d’interdire les manifestations durant ces quatre jours. « Il ne l’a pas accordé, indique finalement l’édile. Mais il a accordé l’autorisation d’organiser cette opération en demandant aux commerçants de prendre un certain nombre de précautions. Cet événement est important pour ramener des clients dans un centre-ville qui a beaucoup souffert depuis plus de six mois. »

La préfecture n’a pas encore indiqué si le Capitole serait une nouvelle fois interdit aux « gilets jaunes » samedi. « La question est de savoir comment le préfet va gérer la place du Capitole en conciliant l’installation de l’écran géant pour le soir [et la Finale du Top 14 contre Clermont] et l’éventuelle manifestation des "gilets jaunes", poursuit Jean-Luc Moudenc. L’avantage, c’est que nous ne sommes pas dans la même temporalité, le match est le soir et si manifestation il y a, ce sera dans l’après-midi, le préfet aura toute latitude pour gérer la place du Capitole, voire pour interdire son accès le samedi après midi ».